Les intérêts touristiques et culturels de San José au Costa Rica

Les intérêts touristiques et culturels de San José au Costa Rica

Le Costa Rica est une destination nature par excellence. Mais ce pays d'Amérique centrale réserve également d'exceptionnelles balades citadines, notamment dans sa capitale et plus grande ville, San José. Située au cœur du Costa Rica, San José se présente d'emblée comme une ville effervescente, mais elle recèle d'intéressantes visites allant du musée de l'or au marché central. 

Le musée de l'or

Le musée de l'or précolombien de San José est un des plus importants d'Amérique latine avec celui de Bogota et de Lima. C'est dans les sous-sols de la Banque Centrale qu'il expose sa précieuse collection d'orfèvrerie précolombienne comprenant 1 600 pièces d'or, dont des bijoux, des amulettes et des figurines animales. Le bâtiment de la Banque Centrale abrite un autre musée, le musée de la Numismatique riche d'une grande collection de billets, de pièces et de sacs de cafés, certains datant de 1502.

Le musée national

Ce musée occupe, depuis sa fondation en 1887, les locaux d'une caserne. Si l'établissement dispose également d'une collection d'or précolombien, il met surtout en avant l'histoire du Costa Rica depuis la préhistoire. Cette section comprend plus de 33 000 pièces avec entre autres des objets personnels, des fragments de bâtiments et des meubles.

Le théâtre national

Ce chef-d'œuvre architectural hérité de la Belle époque au Costa Rica trône au cœur de San José. Il est construit en 1981 fidèlement au style néoRenaissance sublimé de marbres italiens, de somptueuses statues, de dorures, sans oublier les fresques rappelant l'âge d'or du café. La plus célèbre peinture nommée l'Allégorie du café et de la banane orne un escalier menant à un foyer rappelant les palais européens.

La cathédrale métropolitaine

San José possède un patrimoine religieux remarquable dignement représenté par la cathédrale métropolitaine. Ravagé par un tremblement de terre, l'édifice religieux s'illustre par son architecture au style hétéroclite. L'architecture néo-classique côtoie le style grec, mais également le style baroque, lui offrant un charme particulier. La cathédrale abrite le tombeau du deuxième archevêque costaricain et de l'ancien président Tomas Guardia.

L'église de la Solitude

Derrière sa façade immaculée, l'église de la Solitude, communément appelée église de Notre Dame de la Soledad, révèle un intérieur fascinant. Le plafond du dôme peint en bleu pour rappeler le ciel costaricain, les rangées de colonnes menant à l'autel et l'orgue monumental offrent un décor remarquable à l'église. À ce cadre s'ajoutent les somptueux vitraux reprenant les 14 étapes du chemin de croix.

 Le marché central

Ce marché central jouxte la cathédrale métropolitaine. Ouvert en 1880, il constitue depuis lors un lieu de convergence immanquable aussi bien des habitants que des étrangers. C'est l'endroit parfait pour acheter des objets artisanaux aussi bien locaux qu'en provenance des pays voisins comme le Guatemala, ou encore la Colombie et le Pérou. Le marché central abrite également les fameux « sodas », ces petites gargotes où goûter à la cuisine costaricaine.

A propos de l'auteur: Emma Cruz
Avant, j'étais journaliste, mais après j'ai consacré  une grande partie de ma vie à visiter les quatre coins du monde. Je ne m'en passe plus actuellement et notamment pour le futur. J'ai fait pas mal de route jusqu'à maintenant. Et ces découvertes, je vous les partage afin que vous puissiez être bien préparé avant d'entreprendre votre escapade lointaine.  Alors, soyez prêts à découvrir le monde et n'oubliez pas de partager vos avis ou vos commentaires.
  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES