Les DOM-TOM : la destination la plus plébiscitée de l’hiver

Les DOM-TOM : la destination la plus plébiscitée de l’hiver

La crise sanitaire a eu un impact non négligeable sur les destinations de loisir pour la période des fêtes de fin d’année. Les opérateurs touristiques ont nettement revu à la baisse les tarifications par rapport à la période d’avant Covid. Les touristes français peuvent se rendre dans une vingtaine de pays sans restriction aucune. La Suède, la Pologne, la Serbie, l’Albanie ou la partie continentale du Portugal n’exigent ni test PCR ni quarantaine pour l’entrée sur leur territoire. En revanche, des pays comme la Belgique et l’Allemagne imposent un auto-confinement obligatoire de 10 jours. Pour entrer sur le territoire hispanique, il faut passer un test PCR obligatoire 72 heures avant l’arrivée, et ce, avant la date du 23 décembre. Passé ce délai, seules les Baléares et les Canaries seront accessibles, sauf dérogation professionnelle par exemple. Toutes ces mesures contraignantes rendent les destinations françaises d’outre-mer attrayantes où il suffit de présenter un test PCR négatif à la Covid-19 avant d’embarquer dans l’avion. Le premier ministre Jean Castex a toutefois mentionné le 10 décembre que les conditionnalités ne sont pas obligatoirement homogènes à l’exemple de la Nouvelle-Calédonie où une quarantaine de 14 jours dans des établissements hôteliers dédiés est imposée à l’arrivée.

Tiercé gagnant

La tendance avait été déjà constatée à l’automne 2020 par les voyagistes. L’Espagne, la Tunisie, la Grèce, le Portugal ou des villes comme Genève, Marseille, Naples, Cracovie et Amsterdam sont les destinations qui séduisent le plus les voyageurs. Seule exception, et ce malgré l’éloignement, Mexico attire également les touristes, car l’entrée sur son territoire n’est pas soumise à l’exigence d’un test PCR. Par rapport à l’année 2019, la période sera marquée par une très forte progression des ventes à destination des DOM-TOM : +100 % de réservations sur la Réunion et +145 % sur la Martinique. Dès l’annonce par Emmanuel Macron de l’allègement probable du confinement, les compagnies aériennes entrevoient une lueur d’espoir liée à la reprise des réservations sur les différentes plateformes alors que leur visibilité était beaucoup plus réduite les semaines précédentes.

Le 24 novembre au soir, la compagnie nationale Air France constate une multiplication par 4 de ses réservations en ligne toutes destinations confondues. French Bee et Air Caraïbes, dont le seuil d’accès aux réservations est resté ouvert à hauteur de 60 % des commandes pour la période de fin d’année ont vu celui-ci augmenter jusqu’à 85 % de passagers à transporter. Corsair note un pic de réservations sur son site à destination de la Martinique, la Guadeloupe et de la Réunion. Il s’agit d’une véritable bouffée d’oxygène pour les compagnies aériennes desservant les territoires d’outre-mer qui ont connu une embellie en juillet-août avec un taux de remplissage de 85 % avant que celui-ci ne chute à 23,8 % toutes destinations confondues en octobre selon la Direction Générale de l’Aviation Civile. Comparé à la période d’avant Covid, le trafic qui relie la métropole aux territoires ultramarins est resté stable aux environs de 64,3 % avec en majorité une clientèle désireuse de retrouver le cocon familial et célébrer les fêtes de fin d’année selon leurs traditions. Il existe une exception dans le sens Cayenne-Paris avec une forte demande des travailleurs de la métropole qui souhaitent rejoindre l’hexagone pour des rassemblements familiaux à la fin de l’année.

Le constat des agences de voyages, des professionnels du réceptif dans les outre-mer et des moteurs de recherche de voyages sur le web vient entériner les bons résultats des compagnies aériennes. La destination Noël 2020 sera « soleil » selon liligo.com avec dans l’ordre Saint-Denis de La Réunion, Pointe-à-Pitre en Guadeloupe et Fort-de-France en Martinique. Dans son classement figurent également, Dakar, Marrakech, Istanbul, New York, Dubaï, Lisbonne et Porto. Autre comparateur de vols, lastminute.com classe la Guadeloupe troisième suivie de La Réunion et la Martinique. Depuis fin novembre, les voyagistes constatent une augmentation de +20 % en direction des Antilles et La Réunion. Les établissements hébergeurs locaux confiants en l’ambiance moins anxiogène dans les îles ainsi qu’aux mesures sanitaires moins contraignantes comptent sur les réservations de dernière minute pour atteindre plus de 40 % de taux d’occupation. Par rapport aux tarifs de l’année dernière, les compagnies aériennes pratiquent des remises de -27 % et -21 % sur les prix moyens de leurs billets respectivement à destination de Pointe-à-Pitre et Fort-de-France. Un billet pour La Réunion s’achète à partir de 645 € contre 748 € en 2019. Les voyageurs désireux de se rendre dans les îles devront toutefois se décider rapidement, car depuis la reprise des réservations, les tarifs moyens des billets ont accusés une hausse de +20 %.

Mayotte reprend la parole

Depuis le mardi 15 décembre, Mayotte reprend des couleurs. L’exécutif par le biais du premier ministre et du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a en effet annoncé que contrairement à la métropole, les territoires ultramarins ne se verront pas imposer un couvre-feu. Jean Castex précisera néanmoins que les conditionnalités ne sont pas homogènes avec comme exemple la Nouvelle-Calédonie où une quatorzaine stricte doit être observée à l’arrivée. Mayotte n’a pas connu le second confinement du 29 octobre 2020. Les infrastructures touristiques locales ont continué à fonctionner dans le strict respect des consignes sanitaires et des gestes barrières pour permettre aux visiteurs d’arpenter les eaux translucides du Parc naturel marin du lagon mahorais et sa barrière corallienne de 195 km qui abrite une biodiversité exceptionnelle. La levée du confinement devrait sonner le signal du retour aux affaires avec comme unique contrainte un test PCR négatif à la Covid-19 datant de moins de 72 heures ou un test antigénique TDR réalisé en laboratoire obligatoire dans les deux sens. Les compagnies Corsair et Air Austral desservent la petite île de l’océan Indien avec 3 vols directs par semaine et 2 vols hebdomadaires en passant par La Réunion.

Comment va La Réunion ?

Malgré la pandémie toujours bien présente, aujourd’hui les vacanciers sont en mesure de voyager sans que rien ne s’y oppose. Hormis les États-Unis, la majeure partie des pays touristiques ont ouvert leurs frontières. Les initiatives des aéroports de Paris, Marseille et Nice qui ont installé des tests à l’arrivée sont louables, car cela sécurise le retour de voyage. Tout comme le département de Mayotte, il n’est plus nécessaire de présenter un justificatif de motif impérieux pour se rendre à La Réunion au départ de la métropole. Un test PCR négatif de moins de 72 heures sera cependant obligatoirement présenté à l’aéroport de Roland-Garros. Le test n’est toutefois pas obligatoire dans le sens La Réunion-métropole.

Pour éviter toute propagation du virus, les professionnels du secteur du tourisme ont appliqué strictement les protocoles sanitaires en obligeant les gestes barrières qui s’intègrent peu à peu dans les codes. Les bars et les restaurants sont ouverts jusqu’à 00h30, y compris le soir de la Saint-Sylvestre. Les plages, la montagne, les hôtels sont accessibles et les Réunionnais ne sont pas confinés, car il n’y a pas de couvre-feu sur l’île. Les voyageurs qui débarquent sur l’île peuvent s’attendre à un parcours sécurisé et des mesures de lutte contre le virus consolidées : port du masque obligatoire sur la voie publique, limitation à 6 personnes des rassemblements et des activités sur la voie publique, plages, parcs et jardins municipaux. Le 31 décembre, les rassemblements sur le littoral, les plages et la voie publique seront interdits. Depuis l’hexagone, quatre compagnies aériennes assurent régulièrement des vols directs ou via l’Île Maurice : Air France, French Bee, Corsair et Air Austral.

Les plages sauvages de « l’île intense » où il fait bon flâner entre deux randonnées dans les cirques de Mafate, Salazie ou Cilaos sont bordées d’une végétation luxuriante. Les sites sont bien loin des clichés sur les destinations tropicales aux plages immaculées. L’attraction principale est le Piton de la Fournaise au paysage lunaire qui continue à déverser des coulées de lave. Entre terre et mer, Saint-Denis est une ville d’art et d’histoire à l’architecture créole, aux jardins ombragés et aux effluves d’épices qui s’échappent des étals de son marché situé dans le cœur historique. Depuis 2010 les « Hauts » avec les cirques, remparts naturels et pitons ont été inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO contribuant ainsi à la création d’un tourisme vert et durable de qualité.

L’hiver sous le soleil martiniquais

Les Antilles françaises connaissent une amélioration notable de la situation sanitaire depuis plusieurs semaines. 758 cas positifs et 10 décès ont été recensés à Saint-Barthélemy et Saint-Martin depuis le début de la pandémie. Même si le virus circule encore activement, le taux de positivité était fin novembre de 5,7 % à Saint-Barthélemy et de 10,2 % à Saint-Martin. Les deux îles accueillent depuis le début du mois de décembre les touristes originaires des États-Unis, car il n’existe aucun confinement ou couvre-feu sur place. Les restaurants et bars sont ouverts jusqu’à minuit. Il en est de même pour l’accès aux plages où l’on pratique en toute liberté les activités nautiques à condition de ne pas dépasser un groupe de 6 personnes. Depuis le mois de mars 2020, 5.846 cas de contamination ont été recensés en Martinique et 40 personnes sont décédées. Le taux de positivité des tests est de 8,3 % comparé à la moyenne de 13 % dur l’ensemble du territoire français.

En Martinique, les restaurants ont repris du service depuis le 15 décembre. Les adeptes du farniente et des activités nautiques ne rencontrent aucune restriction, car les plages sont ouvertes au grand public dans le respect des gestes barrières. La desserte va être renforcée par Air France. Aux comptoirs d’enregistrements, un résultat négatif au dépistage PCR datant de 72 heures avant le débarquement ou un test antigénique ainsi qu’une attestation sur l’honneur qui indique que le voyageur ne présente aucun symptôme de la maladie et n’a pas été en contact pendant les 14 jours qui précèdent le débarquement avec un cas de Covid-19 confirmé doit être présenté.

La Martinique ne manque pas d’atouts avec un littoral de 350 km. Les belles plages sont nombreuses : les très populaires plages de Corps de Garde, Anse Gros-Raisin et Les Salines côtoient la plage de sable noir d’Anse Couleuvre ainsi que celles d’Anse noire et Anse Dufour où l’on peut observer les tortues. L’ascension de la Montagne Pelée est conseillée aux randonneurs sportifs. Pour un panorama unique, il faut se rendre sur les Pitons du Carbet ou sur la presqu’île de la Caravelle. Fort-de-France regorge de monuments, un mélange de l’époque précolombienne et de culture créole : le Fort-Royal du XVIIe siècle, la cathédrale Saint-Louis et la bibliothèque Schoelcher sont des incontournables d’une visite de la capitale.

Vacances de rêve en Guadeloupe

Au beau milieu de l’Atlantique et de la mer des Caraïbes, la Guadeloupe est un paradis qui séduit les passionnés de la nature. Les plages paradisiaques de La Caravelle ou celles de l’île de La Désirade entourées de palmiers et ceinturées par de récifs de corail sont des havres de paix qui se prêtent au farniente, à la plongée sous-marine et au snorkeling. La douceur de vivre créole se fait ressentir dans les travées sublimes du Jardin botanique de Deshaies, dans la baie envoutante des Saintes ou sur la plage populaire de Grande-Anse. Les randonneurs s’attaqueront au volcan de la Soufrière ou s’enfonceront dans la jungle épaisse pour découvrir les chutes du Carbet. Les vestiges de l’époque coloniale se retrouvent dans les quartiers de Saint-Claude qui abritent d’anciennes demeures de familles aristocratiques françaises fondatrices des plantations de canne à sucre au XVIIIe siècle ainsi que de grands édifices coloniaux.

Depuis neuf semaines consécutives, la seconde vague de coronavirus diminue drastiquement grâce au renforcement des restrictions sanitaires édictées par la préfecture. L’île compte 8.378 cas positifs et 149 décès depuis le début de la pandémie. Santé Publique France annonce le 27 novembre dernier un taux de positivité de 7,1 % et un taux d’incidence de 28 cas pour 100.000 habitants. L’automne guadeloupéen s’est déroulé sans confinement, car dès la fin du mois de septembre, des restrictions sanitaires ont été appliquées. Les plages sont fréquentables de 5 h à 19 h, les restaurants sont ouverts jusqu’à minuit tandis que les discothèques et les bars sont fermés.

Beaucoup de choses ont changé

La desserte des Antilles françaises depuis Paris va être renforcée pendant les fêtes de fin d’année. Air France opère 14 vols hebdomadaires depuis Orly vers la Guadeloupe et la Martinique. Depuis Roissy-Charles-de Gaulle, 7 vols hebdomadaires en direction de Pointe-à-Pitre ainsi que 5 vols vers Fort-de-France sont mis en place. Au total, +30 % de vols supplémentaires sont proposés par la compagnie nationale vers la Martinique et la Guadeloupe par rapport à l’année passée. Jusqu’au 31 mars 2021, tous les billets Air France sont modifiables et remboursables, sans besoin de présenter de justificatifs en cas d’annulation ou de report du voyage. Corsair assure un vol quotidien sur chacune des destinations en collaboration avec Air Antilles pour Saint-Barthélemy et Saint-Martin, tandis qu’Air Caraïbes propose jusqu’à 17 vols hebdomadaires pour Fort-de-France et 20 vols par semaine en direction de Pointe-à-Pitre.

A propos de l'auteur: Emma Cruz
Avant, j'étais journaliste, mais après j'ai consacré  une grande partie de ma vie à visiter les quatre coins du monde. Je ne m'en passe plus actuellement et notamment pour le futur. J'ai fait pas mal de route jusqu'à maintenant. Et ces découvertes, je vous les partage afin que vous puissiez être bien préparé avant d'entreprendre votre escapade lointaine.  Alors, soyez prêts à découvrir le monde et n'oubliez pas de partager vos avis ou vos commentaires.
  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES