Croisière et Covid-19: les compagnies changent à nouveau de programme

27 Novembre 2020 - Croisieres
Croisière et Covid-19: les compagnies changent à nouveau de programme

La vague de Covid-19 qui s'est propagée à l'échelle internationale a mis à mal l'industrie du voyage. En raison de cette situation exceptionnelle, les compagnies de croisière ont adapté leur programme de 2020 à 2021 en fonction des mesures restrictives des lieux de destination. Bien que les CDC (Centers for Disease Control and Prevention) aient récemment levé l'interdiction de naviguer, certaines compagnies ont choisi de maintenir la suspension ou l'annulation de leurs voyages pour limiter la propagation du virus. Il convient donc de vous renseigner auprès des firmes sur les dates de reprise des croisières maritimes et fluviales en fonction de votre destination.

Les croisières Costa et MSC prolongées jusqu'en 2021

La propagation de la pandémie au cours de ces derniers mois a contraint les autorités à restreindre les déplacements en Europe et d'autres pays. L'annonce du reconfinement le 30 octobre 2020 qui se poursuivra jusqu'au 31 décembre 2020 au moins a notamment entraîné un grand bouleversement dans l'industrie du tourisme.

Face à l'évolution de la situation sanitaire, certaines compagnies de croisière ont dû revoir leurs mesures commerciales afin de se conformer aux règlements en vigueur. La compagnie Costa Croisières a notamment modifié son programme hiver 2020-2021. Ces changements concernent entre autres le Costa Smeralda qui poursuivra son activité en sillonnant l'Italie jusqu'à la fin du mois de février 2021.

L'itinéraire reliant l'Italie, la France et l'Espagne sera remplacé par un itinéraire d'une semaine avec des escales à Savone, La Spezia, Cagliari, Messine, Naples et Civitavecchia / Rome. C'est aussi le cas de la croisière sur le Costa Deliziosa qui présentera dès le 28 novembre 2020 jusqu'à fin février 2021 un nouvel itinéraire comprenant des escales à Trieste / Catane, Brindisi, Bari et d'autres ports à définir dans les prochaines semaines.

A la mi-décembre, la compagnie Costa Croisières lancera son nouveau navire Costa Firenze, actuellement en cours de finalisation au chantier naval Fincantieri de Marghera. Ce bateau naviguera à partir du 28 février 2021 pour des croisières de 7 jours qui comprennent des escales en Italie, en France et en Espagne en fonction de l'évolution des mesures sanitaires.

La compagnie MSC Croisières a également décidé de continuer ses croisières en Méditerranée occidentale à bord du MSC Grandiosa. Ce programme sera maintenu jusqu'au 27 mars 2021 et comprendra un itinéraire incluant l'Italie et Malte, avec des escales à Gênes, Civitavecchia, Naples, Palerme et La Valette.

Les nouvelles mesures sanitaires des compagnies de croisières

Les compagnies ayant décidé de poursuivre leurs croisières en cette période de pandémie sont tenues de mettre en place des mesures sanitaires strictes pour protéger les croisiéristes de la contamination. Instaurées dans le cadre du protocole d'exploitation, ces mesures prennent en compte les tests de dépistage des passagers effectués avant l’embarquement, ainsi que les tests supplémentaires réalisés à bord du bateau, à mi-parcours de la croisière, comprenant la prise de température. Quant aux membres de l'équipage, ils feront l'objet de tests une fois par semaine au lieu de deux fois par mois. Cette procédure accompagne les tests obligatoires réalisés avant l'embarquement et les mesures de surveillance mises en place. Outre les tests, le nettoyage à bord du bateau a été renforcé pour empêcher la propagation du virus parmi les passagers et l'équipage. Les compagnies exigent pour cela un assainissement plus fréquent des espaces publics dotés de points de contact.

La suspension des croisières pendant le reconfinement

Durant cette deuxième vague de Covid-19 en Europe, de nombreuses compagnies ont préféré stopper leurs activités jusqu’à nouvel ordre. La compagnie MSC Croisières a notamment reporté certaines de ses traversées en raison des nouvelles mesures sanitaires et des restrictions mises en place à l'échelle globale. Les croisières à bord sur le MSC Magnifica ont entre autres été temporairement suspendues du 8 novembre au 18 décembre 2020 à cause de la situation sanitaire en France et en Allemagne. Il s'agit des deux pays émetteurs les plus importants pour les croisières de 10 nuits en direction de la Méditerranée occidentale et orientale.

La compagnie Costa a quant à elle reporté ses croisières de longue durée en Méditerranée à bord du Costa Diadema au 6 avril 2021. Elle continue toutefois de maintenir les offres de croisières en Turquie, en Grèce et en Égypte.

Concernant Royal Caribbean Group, la suspension des programmes de croisières a été prolongée jusqu'au 31 décembre 2020 en raison de la situation sanitaire difficile aux États-Unis. Le groupe poursuivra toutefois les traversées à Singapour. Le programme complet de Celebrity Cruise — une filiale de Royal Caribbean Group — pour l'hiver 2020/2021 en Asie et en Australie a également été suspendu, de même que le programme hivernal d'Azamara Cruises en Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud et Amérique du Nord.

La Norwegian Cruise Line fait aussi partie des compagnies de croisières ayant suspendu leurs programmes. Jusqu'à la fin du mois de novembre 2020, la compagnie américaine a prévu de prolonger l'arrêt ses croisières prévues entre le 1er et le 30 novembre 2020 pour ses trois marques Norwegian Cruise Line, Oceania Cruises et Regent Seven Seas Cruises. La compagnie Hurtigruten suit également son exemple en suspendant toutes ses croisières jusqu'à la fin du mois de décembre 2020. Cette décision a été prise en raison de l'accroissement des cas de Covid-19 dans les régions d'Europe, d'Amérique du Sud et d’Amérique du Nord.

Quelles sont les croisières annulées durant la deuxième vague de Covid-19 ?

En raison des restrictions de déplacement et de l'évolution de la situation sanitaire à l'échelle internationale, certaines compagnies de croisières ont annoncé une annulation de leurs voyages. C'est le cas de Costa Croisières qui a annulé toutes les croisières sur le Costa Favolosa dans les Caraïbes, celles-ci ne reprendront qu'à partir du 6 avril 2022. Bien que le Tour du Monde 2020 du Costa Deliziosa soit aussi annulé, les croisiéristes ont la possibilité de réclamer un repositionnement pour le Tour du Monde de 2021. Les embarquements des nationalités où le taux de contamination est plus élevé que celui d'Italie seront en revanche refusés pour limiter les risques de propagations du virus. Il vous faudra donc vous renseigner auprès de la compagnie dans le cas où le programme est de nouveau modifié.

À l'instar de Costa Croisières, la compagnie MSC Croisières a également annoncé l'annulation de la MSC World Cruise 2021 qui devait se dérouler sur le MSC Magnifica. Renseignez-vous auprès du service client pour connaître les offres proposées en guise de compensation. C'est seulement à partir du 18 décembre 2020 que le MSC Magnifica reprendra ses services. Jusqu'à fin avril 2021, un nouvel itinéraire de 8 nuits vous sera proposé pour la croisière de Noël, suivi d’un itinéraire de 10 nuits pour parcourir la Méditerranée occidentale et orientale.

La prolongation de l'interdiction de navigation en raison de la situation sanitaire difficile a notamment contraint la compagnie Carnival à annuler ses croisières nord-américaines, à l'exception des croisières depuis Port Canaveral en Floride. Cette annulation concerne entre autres ses marques Carnival Cruise Line, Holland America Line, Cunard North America, Seabourn et Princess Cruise. C'est aussi le cas des croisières de P&O Cruises au départ de Southampton qui sont annulées jusqu'à fin février 2021. L'annulation des croisières dans les Caraïbes se poursuit quant à elle jusqu'à fin janvier.

Les dates de reprise des croisières restent actuellement inconnues, mais il est possible pour les passagers de réclamer un remboursement auprès de leur agence de voyages ou de la compagnie de croisière. En cas d'annulation de votre croisière auprès de P&O Cruises, la compagnie peut vous rembourser votre réservation ou vous proposer un bon équivalent à 125 % du prix d'une future croisière.

L'ordonnance conditionnelle, de quoi s'agit-il ?

Mise en place de 14 mars 2020, l'ordonnance de non-navigation est une mesure prise par les CDC interdisant les navires de plaisance de naviguer dans les eaux américaines. Ce protocole a été instauré pour mieux contrôler la propagation du coronavirus. Cependant, cette ordonnance a été levée le 31 octobre 2020 pour être remplacée par l'ordonnance de navigation conditionnelle. Il s'agit du nouveau protocole de 40 pages qui autorise les bateaux de croisières à naviguer sur les eaux soumises à la juridiction américaine. Cependant, cette autorisation ne s'applique qu'aux navires transportant moins de 250 passagers. Les risques de contamination dans les paquebots étant plus élevés qu'à terre, notamment en raison de la proximité des passagers et de l'équipage dans des espaces restreints, ce protocole a pour but d'endiguer le virus en toute sécurité lors des voyages en mer.

Les compagnies de croisières pouvant bénéficier d'une ordonnance de navigation conditionnelle doivent impérativement prendre des mesures strictes en matière de santé et de sécurité pour protéger l'équipage et les passagers de la contamination. En somme, les CDC s'assureront que le navire dispose des protections nécessaires pour le personnel, ainsi qu'une capacité de laboratoire suffisante pour effectuer des tests sur les passagers. Cette procédure s'accompagne d'une simulation de voyage pour tester la capacité des opérateurs de navire à réagir et à gérer le risque Covid-19 à bord du bateau. Ce test servira également à vérifier si le navire correspond aux exigences spécifiques liées à la pandémie, mais aussi à évaluer un retour progressif des voyages. L'ordonnance de navigation conditionnelle permet ainsi d'éviter toute situation catastrophique lors de la navigation maritime ou fluviale.

Quelles sont les mesures prises pour voyager en mer en toute sécurité ?

Récemment, les CDC ont porté le risque de voyage en croisière au niveau 4 suite à la mise en place de l'ordonnance de navigation conditionnelle. Il s'agit du niveau le plus élevé émis qui recommande d'éviter tout voyage en bateau durant cette deuxième vague de la pandémie. Les voyageurs souhaitant embarquer à bord de leur bateau de croisières sont priés d’effectuer un test de dépistage en amont. Même en cas de résultat négatif, une mise en quarantaine de 7 jours est vivement recommandée ou 14 jours dans le cas où vous n’avez effectué aucun dépistage. Au retour de la croisière, vous devez également vous faire tester dans les 3 ou 5 jours qui suivent votre arrivée, puis vous confiner pendant 7 jours dans votre domicile. Les tests effectués avant et après la croisière seront transmis aux CDC pour détecter une éventuelle contamination.

Le nouveau protocole sanitaire mis en place par les CDC concernant la navigation de plaisance vise à renforcer la sécurité des passagers et des membres de l’équipage. La distanciation sociale en vigueur doit être appliquée à bord du bateau, d’où la nécessité de réduire le nombre de passagers. Pour empêcher la transmission de la Covid-19, les passagers sont dans l’obligation de porter un masque à bord et les circuits de croisière seront limités à 7 jours. Les compagnies de croisières sont également tenues de limiter les escales dans leurs ports privés situés dans des pays ayant signé des accords leur permettant d’accueillir les paquebots. Le nombre de navires de croisière amarrés dans ces ports doit également être restreint pour empêcher le débordement des infrastructures sanitaires en cas de contamination.

Selon le nouveau protocole concernant les navigations conditionnelles, les Centres pour le Contrôle et la Prévention des maladies accompagnent les opérateurs dans les différentes phases de mise en place des mesures sanitaires. Ils s’assurent notamment que le navire dispose d’une équipe de laboratoire ayant pour rôle d'informer et de superviser les tests de dépistage à la Covid-19. Les centres se chargent également de mettre à jour leur système de code couleur indiquant le statut du paquebot, ainsi que de ses instructions techniques en cas de besoin. Le formulaire de collecte de données améliorée (EDC) doit également être mis à jour pour permettre aux CDC d'organiser la surveillance de la circulation du virus dans le navire.

Une fois les protocoles mis en place, les CDC demandent des voyages de simulation pour s'assurer de la conformité du bateau par rapport aux normes en vigueur. À la suite de ce test, le navire recevra un certificat lui autorisant de naviguer en mer ou en fleuve.

A propos de l'auteur: Mélanie Delmer
Depuis quelques années, j'ai longuement lu divers sujets sur différents thèmes à partir de différents blogs. Parmi ces blogs, les loisirs étaient mes favoris. Lorsque je découvre un en particulier, tout de suite j'ai des idées en-tête. Mes inspirations, j'aime les faire savoir à tout le monde et d'ailleurs, c'est un grand plaisir. J'écris, je joue avec les mots pour être un modèle ou même être une bonne référence pour d'autres passionnés comme moi.
  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES