Ces codes couleurs qui guident vos vacances en 2020

28 Août 2020 - Conseils aux voyageurs
Ces codes couleurs qui guident vos vacances en 2020

L’épidémie de la Covid-19 a radicalement changé les mœurs en tout cas dès lors que le virus circule toujours. Les vacanciers s’en retrouvent durement affectés par toutes les mesures sanitaires qui sont obligatoires, mais qui changent d’un pays à l’autre. Cette année, les codes couleur font partie des principaux critères qui déterminent vos destinations de vacances. Pour faciliter le tri, Santé Publique France met à la disposition du public une carte classant les départements en zones verte, jaune ou rouge selon l’état de circulation de la Covid-19. En Belgique, le gouvernement met à la disposition de sa population une carte similaire. Plus détaillée, complète et tenue à jour quotidiennement, celle-ci concerne les restrictions auxquelles les Belges sont soumis selon qu’ils partent en vacances à l’étranger ou qu’ils en reviennent.

Hautes-Alpes, Finistère, Côte-d'Or et autres départements français au vert ?

Vous avez envie de changer un peu d’air avant la rentrée ? Dirigez-vous vers les villes des départements classés verts. La liste peut changer, c’est pourquoi il est conseillé de la consulter régulièrement via le site officiel de Santé Publique France. Le 24 août 2020 par exemple, les départements de l'Ain, de l'Aisne, d'Aude, des Hautes-Alpes, de Charente, de Doubs, du Finistère ont été classés verts. Étaient également dans cette catégorie, les départements de Cher, de la Charente-Maritime, de la Haute-Corse, de l'Ardèche, de l'Aveyron, de l'Eure ainsi que de Gers, du Jura, de la Marne, de la Haute-Marne et de la Meuse. Ils sont encore assez nombreux, ce qui vous donne une bonne marge pour bien choisir la région où vous ressourcer pour vos vacances et faire le plein d’énergie avant le retour à la routine.

Les Bouches-du-Rhône, l’Eure-et-Loir et les autres départements orange et rouges ?

Bien évidemment, tous les départements français ne sont pas épargnés. Certains sont classés orange comme les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes, l’Aube, la Drôme, la Haute-Garonne, le Gard, l’Isère, la Mayenne, la Meurthe-et-Moselle, le Bas-Rhin, le Var, du Vaucluse et la Guadeloupe. Le 24 août 2020, les départements du Loiret, de l’Hérault, de Sarthe, de la Guyane ainsi que de la Seine-Saint-Denis ont été classés rouges. Pour votre sécurité sanitaire et celle de vos proches, évitez les villes de ces départements cités et celles indiquées rouges dans la liste de Santé Publique France.

La classification n’est pas définitive comme lu sur certaines pages d’internet. Elle évolue selon un rythme spécifique défini en fonction de l'évolution des données de suivi de l'épidémie Covid-19. C’est d’ailleurs l’une des principales raisons pour lesquelles il est vivement recommandé de consulter régulièrement les informations fournies par la carte du déconfinement Covid-19, accessible à tout le monde.

Vert, orange, rouge : à quoi correspondent ces couleurs ?

La couleur d'un département – sur la carte française du déconfinement – est déterminée sur la base des quatre indicateurs clés que sont le taux d’incidence, le taux de cas positifs, la tension hospitalière ainsi que le R-0 indiquant le degré de contagion.

  • Le taux d’incidence est établi sur la base du nombre de personnes infectées pendant une semaine par 100 000 habitants. Il est rouge si l’on dénombre plus 50 personnes infectées sur 100 000, orange si le nombre de personnes touchées est entre 10 et 50 et vert si l’on ne dénombre que 0 à 10 personnes nouvellement infectées sur 100 000 sur 7 jours.
  • Le taux de cas positifs est calculé sur la base du nombre de personnes testées positives divisé par le nombre total de personnes testées, le tout sur une semaine. Ce taux permet entre autres opérations, de « détecter de façon précoce, les signes de reprise de l'épidémie sur le territoire français ». Un taux dépassant 10 % est considéré rouge. Si le taux oscille entre 5 % et 10 %, il est orange. Entre 0 et 5%, le vert est systématique.
  • La tension hospitalière est calculée par région pour s'appliquer ensuite à l'ensemble des départements qui la composent. Elle est déterminée en fonction de la part des lits en réanimation qui sont normalement accessibles à tout le monde, mais aujourd'hui occupés par des personnes affectées par la Covid-19. Au-delà de 60 % de tension, la région est rouge. La tension est orange entre 40 % et 60 % et verte entre 0 et 40 %.
  • Le R-0 est déterminé en fonction du nombre de personnes contaminé par un malade Si l’on compte moins d'une personne contaminée par un malade, le R-0 est vert. Il est orange s’il y a entre 1 et 1,5 personne contaminée par un malade et rouge si la contamination dépasse 1.5 personne par malade de la Covid-19.

En fonction de différents paramètres, un département peut passer de vert à orange, d’orange à rouge, d’orange à vert et ainsi de suite. De façon générale, un département passe à l’orange ou au rouge lorsque que le critère tension hospitalière vire à l’orange ou au rouge au niveau de la région.

Codes couleur Belgique : différents sens pour les départs et les retours ?

La Belgique classe également les villes et régions étrangères en trois couleurs selon les risques sanitaires auxquels les Belges pourraient être soumis s’ils y allaient.

Les zones rouges par exemple regroupent les communes, les villes, les pays présentant un très haut risque de contamination à la Covid-19 pour les touristes belges. Ils ont été placés en isolation, généralement, par leurs propres autorités. Les zones orange rassemblent les communes, les villes, les pays considérés comme à haut risque de contamination pour les visiteurs belges.

Lorsque le risque sanitaire est bas, les communes, les villes, les pays intègrent les zones vertes. De façon générale, les touristes belges n’y sont soumis à aucune restriction de voyage.

Des mesures variées selon que la personne parte en dehors ou revienne en Belgique ?  

En Belgique, les restrictions et les mesures prises pour protéger la population sont strictes. Le pays propose en effet deux cartes à consulter selon que la personne souhaite « voyager vers… » ou « revenir de… »

La carte avec l’indication « Vous voyagez vers… » reprend l’ensemble des décisions prises et imposées par les autres pays envers les résidents belges désireux d’entrer sur leur territoire. Le pays est classé zone verte si la personne peut voyager dans le territoire sans restriction. La zone est orange lorsque la mise en quarantaine et/ou le dépistage sont exigés par le pays d’accueil. La zone est classée rouge lorsque les voyages n’y sont pas autorisés.

La carte avec l’indication  « Vous revenez de… » retranscrit quant à elle, les mesures auxquelles les Belges sont soumis dès leur retour d’un pays ou d’une ville faisant partie des zones rouges et orange. Si vous revenez d’une zone orange, la quarantaine et le test de dépistage à la Covid-19 sont vivement conseillés. Si vous revenez d’une zone rouge, vous avez l’obligation de réaliser le dépistage et de vous isoler.

Pour tous les Belges, la consultation de ces deux cartes permet de connaître les comportements à adopter selon qu’ils souhaitent séjourner à l’étranger ou qu’ils reviennent au pays.

La France et l’Espagne classées zones vertes dans la carte belge ?

Le 18 août 2020, le gouvernement belge classe globalement parmi les zones vertes : la Pologne, la Hongrie, la France, la Bulgarie, l’Autriche, le Liechtenstein, la Croatie, l’Espagne, l’Italie, le Portugal, la Slovaquie et la République tchèque. Sur l’ensemble des zones citées, la Hongrie et le Liechtenstein sont les seuls pays à ne pas afficher des régions en zone rouge ou en zone orange. Pour les vacanciers belges, le gouvernement autorise donc les séjours dans ces pays.

Vous souhaitez plutôt passer vos vacances en Allemagne ? Vous pouvez vous y rendre, en tant que citoyen belge, mais vous n’aurez pas de suite la paix une fois à destination. Le 18 août 2020, l’Allemagne intégrait en effet la zone orange. Pour les Belges, ce code couleur signifie simplement qu’une fois en Allemagne, un test et une mise en quarantaine sont requis. Il en est de même pour les Pays-Bas. Le gouvernement Belge déconseille d’ailleurs à sa population de s’y rendre. La durée de la quarantaine, pour les Belges varie par ailleurs considérablement en fonction des pays.

En Estonie, en Slovénie, en Irlande et au Royaume-Uni, la quarantaine est de 14 jours. Elle est de 15 jours en Lettonie et de 10 jours seulement en Norvège. Vous risquez donc de passer vos vacances en quarantaine et ne rien pouvoir visiter ou faire si vous prévoyez un voyage de 10 jours. La Belgique recommande une vigilance accrue pour certains départements français comme le Loiret, le Nord, la Loire et la Haute-Savoie, ainsi que le Var et le Vaucluse.

 La Finlande et le Danemark en zone rouge selon la carte belge ?

Le gouvernement belge déconseillait vivement à sa population de se rendre en Finlande ou au Danemark par exemple, le 18 août dernier. Soit les visiteurs n’y sont pas acceptés, soit le taux de contamination est supérieur à 100 cas par 100 000 habitants au cours des 15 derniers jours. D’ailleurs, depuis le samedi 15 août 2020, le tourisme ne peut plus justifier une entrée sur le territoire danois. En outre, la Lituanie et Malte ne reçoivent plus les voyageurs venant de la Belgique, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

En zone rouge, l’on retrouvait également, le 18 août dernier, la province de Lleida – une communauté autonome de Catalogne – ainsi que la province de Barcelone et Leicester. Le test de dépistage et la quarantaine étaient obligatoires pour les Belges revenant d’une zone rouge. Ils sont recommandés s’ils reviennent d’un territoire en zone orange. Les Belges sont également tenus de remplir un formulaire baptisé « Public Health Passenger Locator Form » dans un délai de 48 heures suivant leur arrivée au pays.

Comme c’est le cas en France, la liste des pays classés par la Belgique en zones verte, rouge et orange change constamment. Si vous êtes Belge et que vous souhaitez partir à l’étranger, consultez donc la liste à jour, disponible sur le site des Affaires Etrangères.

En quarantaine, quelles sont les règles à respecter ?

Vous revenez de vacances et depuis votre départ, la ville où vous êtes allé est passée en zone orange ou verte ? Faites un test et mettez-vous en quarantaine dès votre arrivée au pays. L’isolement volontaire implique pour les personnes concernées de rester à la maison et d’éviter tout contact avec d’autres personnes qui n’ont pas fait le voyage avec elles. Si vous vivez avec d’autres personnes à la maison, respectez toujours une distance d’1,5 mètre.

Évitez de partager les serviettes, la vaisselle et le linge de lit. Lorsque c’est possible, les personnes en quarantaine ne doivent pas partager la toilette et la salle de bain avec les autres occupants de la maison. Tout au long de la période de la quarantaine, évitez le contact avec des personnes vulnérables, celles qui présentent des problèmes cardiaques, des problèmes rénaux ou pulmonaires ou dont l’immunité est affaiblie.

La quarantaine implique également l’arrêt du travail en présentiel et l’utilisation des transports en commun. Les sorties sont limitées aux emplettes essentielles si et uniquement si vous ne pouvez pas envoyer quelqu’un d’autre– considéré comme non malade – à votre place. Le suivi médical ne doit en aucun cas être négligé. Vous devez rester joignable par vos collaborateurs, vos proches et les professionnels de la santé chargés de vous suivre.

Il est également recommandé de surveiller sa température deux fois par jour au même titre qu’une éventuelle apparition des symptômes, comme la toux, de la fièvre ou une difficulté à respirer dans les cas critiques. Si la personne fait un malaise ou a beaucoup de mal à respirer, il faut appeler les urgences chargées de la prise en charge des malades de la Covid-19.

Pendant votre quarantaine, votre médecin vous délivre généralement une « attestation de quarantaine ». Vous pourrez vous en servir pour indiquer à votre employeur que vous devez rester à la maison et que le télétravail est à privilégier.

 

A propos de l'auteur: Emma Cruz
Avant, j'étais journaliste, mais après j'ai consacré  une grande partie de ma vie à visiter les quatre coins du monde. Je ne m'en passe plus actuellement et notamment pour le futur. J'ai fait pas mal de route jusqu'à maintenant. Et ces découvertes, je vous les partage afin que vous puissiez être bien préparé avant d'entreprendre votre escapade lointaine.  Alors, soyez prêts à découvrir le monde et n'oubliez pas de partager vos avis ou vos commentaires.
  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES