Re-open EU, un outil pour planifier vos voyages en Europe

26 Juin 2020 - Europe
Re-open EU, un outil pour planifier vos voyages en Europe

Depuis la mi-juin, nombreux sont les pays de l’Union européenne à ouvrir leurs frontières aux voyageurs. Il en va de même pour des destinations de l’espace Schengen. La politique en matière de restriction sanitaire n’est toutefois pas la même pour toutes les destinations. Pour permettre aux vacanciers de s’y retrouver dans les mises à jour des réglementations, la Commission européenne a créé Re-open EU. Les ressortissants français qui souhaitent ou doivent étendre leur périple en dehors de l’Europe peuvent également accéder à l’outil proposé par l’IATA ou se référer à la plateforme en ligne du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. 

Re-open EU, pour mieux organiser vos vacances dans un pays membre de l’Union européenne

Re-open EU permet d’accéder aux informations essentielles concernant l’accès et la circulation dans les pays de l’Union européenne. Les données sont mises à jour régulièrement. La plateforme en ligne est accessible en 24 langues. Une version est par ailleurs proposée pour les Smartphones. L’outil est facile d’utilisation. Il suffit de sélectionner la destination pour qu’apparaissent toutes les informations portant sur les restrictions de voyage et les contrôles aux frontières, mais aussi sur les services accessibles sur place et les consignes sanitaires et sur la sécurité sur place.

Ø  La section voyage

Dans cette rubrique, Re-open EU répond à une dizaine de questions concernant l’accès à la destination choisie. La dernière date de mise à jour est indiquée pour chaque onglet, qui porte :

  • Sur la liberté de circulation dans le pays. Prenons l’exemple du Portugal, Re-open EU indique que les voyageurs peuvent circuler sans contraintes sur tout le territoire.
  • Sur les restrictions d’entrée et de sortie dans le pays pour les voyageurs qui arrivent d’un pays de l’UE, de la Suisse, de la Norvège, du Liechtenstein ou de l’Islande. Le Portugal autorise l’entrée et la sortie des voyageurs en provenance de ces destinations, mais sous condition.
  • Sur la possibilité de transiter par le pays. Le Portugal permet de transiter sur son sol.
  • Sur la possibilité d’arriver dans le pays en voiture, en camping-car ou à moto. Re-open UE indique notamment la date d’ouverture de la frontière et la provenance des voyageurs qui peuvent rentrer dans le pays. En ce qui concerne le Portugal, sa frontière avec l’Espagne est ouverte depuis le début du mois de juillet et il est donc possible d’entrer dans le pays grâce à ces moyens de transport.
  • Sur la possibilité d’entrer dans le pays par train, par autobus ou par autocar. La réouverture de la frontière avec l’Espagne permet d’entrer au Portugal en train, autobus ou autocar.
  • Sur la possibilité d’y entrer par la voie des eaux. Cette rubrique permet de savoir entre autres si le pays autorise ou non le débarquement des croisiéristes dans ses ports. Le Portugal n’octroie pas de permis de débarquer sur son territoire. Toutefois, l’échange des équipages peut être envisagé ainsi que le retour des personnes dans leur pays d’origine. Durant les croisières, seuls les résidents et les ressortissants du Portugal sont autorisés à débarquer des navires de croisière.
  • Sur la possibilité d’y entrer par la voie des airs en tenant compte du pays de provenance des voyageurs. Toujours pour le cas du Portugal, le pays autorise l’arrivée des voyageurs venant des pays de l’UE et des pays de l'espace Schengen. Il en va de même pour les passagers qui viennent de pays non membres de l’UE, mais approuvés. Par contre, l’arrivée en avion des voyageurs en provenance des États-Unis, de pays lusophones ou de zones où le risque épidémiologique est encore élevé est soumise à condition. Il leur faudra présenter un test PCR négatif réalisé 72 heures avant le départ.
  • Sur les conditions d’accès pour un voyageur en provenance d’une destination autre qu’un pays membre de l’UE, de la Norvège, de la Suisse, de l’Islande et du Liechtenstein. Si aucune restriction exceptionnelle n’est appliquée aux voyageurs en provenance des destinations citées précédemment, les ressortissants de pays tiers doivent pour leur part présenter un test PCR négatif réalisé 72 heures avant le départ.
  • Sur la nécessité ou non de se soumettre à une mise en quarantaine. Pour le cas des archipels portugais de Madère et des Açores, les voyageurs sont dispensés de la quarantaine s’ils présentent un test PCR négatif effectué 72 heures avant le départ. En ce qui concerne les Açores, deux autres options peuvent être envisagées. Lors du débarquement, le voyageur doit réaliser un test de dépistage de coronavirus et rester en isolement jusqu’à la remise des résultats. La deuxième alternative consiste à réaliser un isolement prophylactique dans le lieu de provenance du vol.
  • Sur la nécessité ou non de présenter un certificat médical, incluant le résultat négatif d’un test à la Covid-19. Dans les aéroports portugais de Lisbonne, Beja, Porto et Faro, les passagers en provenance de destinations considérées comme à risque, de pays lusophones ou des États unis doivent avoir réalisé un test PCR avec un résultat négatif effectué 72 heures avant le départ. 

Ø  La section services

Cette partie offre toutes les informations nécessaires concernant les services sur place. Elle indique notamment :

  • Si les commerces non essentiels, les hébergements de tourisme, les restaurants, les bars et les cafés, les sites patrimoniaux et les musées sont ouverts
  • Si l’accès aux zones touristiques et aux plages est libre
  • Si les services de soins sont disponibles
  • Si les lieux de cultes sont accessibles 

Ø  La section santé et sécurité

Cette rubrique pour sa part informe les voyageurs :

  • Sur l’existence d’éventuelles zones à risques et dont l’accès est interdit au public
  • Sur le port du masque
  • Sur les règles de la distanciation physique
  • Sur les protocoles sanitaires dans le secteur du tourisme
  • Sur les mesures prises en ce qui concerne le transport public
  • Sur les rassemblements publics

Cette rubrique reprend deux autres points déjà donnés dans la section voyage notamment la nécessité ou non de se soumettre à une quarantaine et l’obligation de présenter un certificat médical. Cette partie donne des informations complémentaires sur la couverture médicale durant les séjours temporaires.

Comment se renseigner sur les destinations en dehors de l’Union européenne ?

Chaque pays de l’Union européenne dispose de ses propres mesures pour ce qui est de la gestion et la prévention de la Covid-19. Il en va de même pour les pays hors de l’Europe. Pour se renseigner sur la politique mise en place par chaque destination, le mieux est de se référer à la plateforme du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, plus précisément la section Conseils par pays et par destination. En plus des informations sur la pandémie, le site permet également de vérifier d’autres risques sur place comme les conflits armés. Bien que les renseignements régulièrement soient mis à jour, en cas de doute, le mieux est de se référer à l’ambassade de France dans la destination. Ses contacts sont accessibles sur chaque fiche.

Ø  Une carte mondiale interactive proposée par l’IATA

Pour compléter les informations obtenues sur le site du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, l’Association internationale du transport aérien ou IATA propose une carte interactive du monde sur son site. Elle permet de vérifier les réglementations concernant l’accès à tous les pays. Elle tient compte de tous les changements en matière d’autorisation et de restriction et est mise à jour plus de 200 fois au quotidien. L’IATA combine pour ce faire les informations données par les agences gouvernementales à travers le monde et les transporteurs. La réalisation de cette carte interactive est possible grâce à l’outil Timatic. Les compagnies aériennes y recourent pour vérifier que le dossier présenté par les passagers est complet et qu’ils respectent les restrictions sanitaires de leur destination.

Ø  Ariane, pour des vacances en toute sécurité

Ariane est mis en place à l’initiative du ministère des Affaires étrangères et du Développement international. Ce service en ligne gratuit permet au ministère d’envoyer à un ressortissant français en voyage d'une durée de moins de 6 mois à l’étranger des informations et des consignes de sécurité sur la destination si besoin. Le message est envoyé par téléphone ou par mail au concerné ou le cas échéant à une tierce personne désignée sur le compte. Ariane est aussi un outil qui permet aux autorités de lister les ressortissants français dans un pays et de leur venir en aide en cas de crise. Pour bénéficier de ce service, il suffit de remplir un formulaire sur le site du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Il est nécessaire néanmoins de mettre à jour les informations notamment sur la destination, les lieux de passage et le numéro de contact sur place avant chaque voyage.

Ces destinations européennes accessibles aux Français durant les vacances

Ø  Sans restriction

Les ressortissants français pourront se rendre sans condition en Allemagne, en Suisse, en Belgique, au Portugal, en Italie et en Espagne. Les estivants auront également la possibilité de partir en vacances en Autriche, en Albanie, en Bulgarie, en Roumanie, en République tchèque, en Biélorussie, en Macédonie du Nord et en Serbie. Il leur également possible de se rendre sans contrainte dans quelques destinations du nord de l’Europe notamment la Suède, la Lettonie et l’Estonie.

Ø  Sous condition

Les Français doivent se soumettre à certaines conditions pour pouvoir se rendre dans certains pays. Ils devront notamment respecter une quatorzaine une fois débarqués en Irlande, en Ukraine ou encore en Slovénie. C’est aussi le cas en Islande. Néanmoins, le gouvernement islandais leur permet de réaliser un test à la Covid-19 dès leur arrivée et de ne pas se soumettre à l’isolement si le résultat est négatif. Jusqu’au 15 juillet, Malte oblige aussi tous les voyageurs à respecter une quatorzaine, sauf si leur vol est en provenance d’un aéroport en Île-de-France. Dès le 10 juillet, Les Français peuvent entrer au Royaume-Uni sans passer par la case de la quatorzaine.

Les Pays-Bas pour leur part imposent une réservation du lieu de séjour. Une preuve d’hébergement est également requise pour tout voyage pour motif touristique en Croatie. Pour ce qui est de la Grèce, les voyageurs sont invités à remplir un questionnaire en ligne 48 heures avant leur départ. Un code-barres leur est par la suite remis, il déterminera si un test de dépistage doit être effectué ou non une fois sur le territoire grec.

De son côté, le Kosovo soumet les ressortissants français à un contrôle sanitaire. Les voyageurs en provenance de la France doivent réaliser un test de dépistage 96 heures avant l’arrivée sur le territoire pour la Slovaquie. Ce délai est de 72 heures pour la Chypre. Un isolement de 5 jours minimum est obligatoire une fois sur le territoire slovaque. Au terme de ce confinement, le voyageur devra réaliser un nouveau test, si le résultat est négatif, il pourra circuler librement à travers tout le pays. Le Danemark n’autorise l’entrée sur son territoire qu’en l'existence de liens familiaux sur place.

Ces pays hors de l’Europe où les ressortissants français sont les bienvenus

La Tunisie, la Tanzanie, le Sénégal et le Pakistan ouvrent leurs frontières sans condition aux Français à partir du 15 juillet. Certains pays comme l’Équateur et l’Australie imposent une quatorzaine dès l’arrivée sur leur sol. Les voyageurs devront également se soumettre à un isolement obligatoire bien que présentant un test PCR négatif réalisé 72 heures avant leur arrivée avant de pouvoir circuler en Éthiopie. En Côte d’Ivoire, les ressortissants français doivent passer un contrôle sanitaire. Ils devront également subir un suivi systématique durant leur séjour. Les voyageurs font l’objet d’un contrôle médical à leur arrivée en Iran. Ils sont également testés à la Covid-19. La Turquie ne soumet les passagers à un test que s’ils présentent des symptômes.

Les ressortissants français peuvent se rendre au Cambodge à condition d’avoir en leur disposition un certificat médical datant de 72 heures avant le voyage attestant qu’ils sont négatifs à la Covid-19. Une fois à destination, ils doivent subir un autre test dans un centre spécialisé et y rester jusqu’à ce que le résultat leur soit délivré. Il leur faudra patienter entre un à deux jours. Un certificat médical témoignant de la non-contamination au nouveau coronavirus est obligatoire pour circuler au Bangladesh. Sur place, une mise en quarantaine est imposée.

A propos de l'auteur: Sarah Hoceani

Je suis passionnée de voyage depuis que j'ai opéré dans le domaine du tourisme. J'ai fait de nombreuses découvertes tout au long de mes expériences. Les voyageurs, je les connais bien. Des destinations, il y en a beaucoup. Chaque endroit est unique et cache bien des secrets. Alors, à travers mes écrits, je vous dévoile les mystères des plus beaux lieux du monde. N'hésitez surtout pas à me laisser des commentaires ou des critiques.

  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES