Séjour à Strasbourg: les lieux incontournables

09 Juillet 2020 - Bons plans à partager
Séjour à Strasbourg: les lieux incontournables

Par-delà les lumières de Paris, la France couve d'autres belles destinations. Dans l’est de l’Hexagone se dévoile Strasbourg. La capitale de l’ancienne région de l’Alsace et de l’Europe a beaucoup hérité de son riche passé qu’elle dévoile pleinement à la Grande Île et à la Petite France. Au détour de ces quartiers anciens, un séjour à Strasbourg promet d’intéressantes découvertes. De passage dans la cité, voici les endroits à découvrir absolument. 

Les quartiers anciens pour s’imprégner de la Strasbourg d’antan

Ville moderne et affairée, Strasbourg a gardé son âme d’antan dans les quartiers de la Grande Île et de la Petite France. La Grande Île se veut une vitrine d’une Strasbourg cossue avec son ensemble de monuments grandioses dignement représenté par la cathédrale Notre-Dame. L’édifice religieux se distingue aisément dans le paysage strasbourgeois avec sa teinte rose particulière – il est construit en grès rose – et son clocher surmonté d’une flèche haute de 142 mètres. Aux abords de la cathédrale se dressent la maison Kammerzell et le Palais Rohan. Aménagée sur plusieurs niveaux face à la cathédrale, la maison Kammerzell datant du 15e siècle fascine avec sa façade savamment sculptée. Bel exemple du Classicisme, le palais princier Rohan accueille aujourd’hui trois musées, dont celui des Beaux-arts.

La Petite France n’a nullement usurpé son surnom de Venise du Nord. La rivière l’Ill berce de son cours tranquille ce quartier très touristique apprécié pour ses nombreuses maisons à colombage bien préservées. Parmi les plus célèbres figure la maison des Tanneurs, un bel exemple de l’architecture traditionnelle alsacienne. La Petite France est aussi connue pour ses ponts. Datant du 13e siècle, les ponts couverts sont les plus célèbres du quartier. Il s’agit d’une succession de trois ponts gardés par autant de tours carrées. À l’une de leurs extrémités se dresse le barrage Vauban, construit pour renforcer la défense de Strasbourg au 17e siècle.

Les places strasbourgeoises pour tâter le pouls de la capitale alsacienne

Les plus grandes places de Strasbourg ornent la Grande Île. Parmi elles l’on peut citer la place Kléber. Celle-ci est articulée autour d’une statue du fameux général natif de la ville et accueille le caveau où sont entreposées les cendres de l’illustre personnage. L’Aubette — un édifice tout en longueur de facture néo-classique — borde cette place effervescente. La place Broglie mérite aussi un détour. Elle est réputée pour accueillir le Christkindelsmärik, le marché de Noël. En dehors de cette période festive, la place Broglie séduit par son cadre d’exception habillé de platanes et ceint de prestigieux édifices, dont l’hôtel de Hanau et celui de Klinglin. L’on peut aussi y admirer l’opéra de Strasbourg, une perle architecturale de style néo-classique datant du début du 19e siècle.

Les winstubs pour une pause gourmande et conviviale

Tout guide sur Strasbourg digne de ce nom inclut certainement une ou des étapes dans un winstub. Ce concept de bar-restaurant à vin est initié pour permettre aux producteurs d’écouler leur production. Aujourd’hui encore, les clients y dégustent des crus de la région souvent servis dans de petits verres typiques appelés rutscherle. Les winstubs sont aussi très appréciés pour leur ambiance conviviale et leur cadre rustique avec leur table recouverte d’une nappe à carreaux rouge très caractéristique. Dans ces établissements, les pichets de vin sont servis pour accompagner des spécialités culinaires alsaciennes comme la Flammekueche — la fameuse tarte flambée —, la choucroute, les grumbeerekiechle — des galettes de pommes de terre — et les lewerknepfle , des quenelles de foie.

Les poumons verts pour se ressourcer

Au pied de sa parure de pierres, Strasbourg réserve d’excellentes pauses au vert dans ses parcs, dont celui de l’Orangerie. Couvrant plus de 26 hectares, le parc de l’Orangerie est le plus ancien de la ville. Il plait pour son cadre tranquille invitant à la relaxation et pour son lac où il est possible de programmer une petite balade au fil de l’eau. Accueillant également un zoo, le parc est aussi le refuge de prédilection de cigognes qui y font parfois leur nid. Moins étendu que le parc de l’Orangerie, le Jardin botanique de l’université de Strasbourg est une autre découverte à faire. D’une serre à un parterre, l’on plonge dans une végétation tropicale profuse avec sa parure de fougères et de palmiers, l'on découvre une collection unique de plantes des régions chaudes ou aux hivers doux.

A propos de l'auteur: Sarah Hoceani

Je suis passionnée de voyage depuis que j'ai opéré dans le domaine du tourisme. J'ai fait de nombreuses découvertes tout au long de mes expériences. Les voyageurs, je les connais bien. Des destinations, il y en a beaucoup. Chaque endroit est unique et cache bien des secrets. Alors, à travers mes écrits, je vous dévoile les mystères des plus beaux lieux du monde. N'hésitez surtout pas à me laisser des commentaires ou des critiques.

  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES