Voyage ethnique à Guizhou

12 Décembre 2019 - Asie
Voyage ethnique à Guizhou

La province du Guizhou ou la « Terre précieuse » est située dans le sud-ouest de la Chine. C’est l'une des régions les plus pauvres de l'Empire du Milieu. Montagneuse et culminant à plus de 1000 mètres, Guishou possède très peu de terres cultivables, mais recèle quelques trésors naturels, notamment les chutes Huangguoshu et la grotte du Palais du Dragon. Grâce à situation géographique qui l'a préservé de toute invasion, le territoire a conservé toute son authenticité. De nos jours, 17 minorités ethniques sont recensées comme les Miao ou les Dong qui ont su garder leurs coutumes ancestrales. Avec ses paysages remarquables et ses traditions séculaires, c'est l'endroit rêvé pour partir à la découverte d'un visage moins connu de la Chine, mais tout aussi enrichissant et fascinant. Ce monde à part se dévoile à travers ses principales ethnies, leurs us et coutumes.

L’ethnie Miao

Même si l'on retrouve des membres de la communauté dans toute la Chine et même à l'étranger, la majeure partie des Miao se concentre dans le sud-est de Guizhou. Ils vivent dans des régions montagneuses reculées, loin de toute civilisation. Ils accordent une importance particulière à l'accueil de leurs hôtes. Pour honorer un invité, ils tuent un poulet ou un canard et le lui servent à manger. Si la personne vient de faire un long trajet, ils lui donnent à boire l'Esprit de la corne, un alcool traditionnel. Une autre coutume caractéristique des Miao est le partage du coeur de poulet ou du canard. La personne la plus âgée de la famille va donner le coeur à son invité. Ce dernier doit le partager avec le même doyen.

Une des traditions des Miao est de partager le gâteau de riz gluant, qui est le dessert des amoureux. Pour déclarer sa flamme, il est offert à l'élu de son coeur. Durant un mariage, le couple le partage et boit dans des verres spéciaux l’Esprit de la corne.

Tout au long de l'année, diverses festivités sont organisées par le peuple Miao. Le festival de lusheng, qui est un instrument de musique à vent en bambou, est célébré dans toute la province du Guizhou mais la plus impressionnante se déroule dans la ville de Kaili. Elle est célébrée pour demander une bonne récolte aux ancêtres. Elle débute le 16e jour du premier mois lunaire et atteint son paroxysme le 19e et le 20e jour. Les femmes dansent au rythme du lusheng joué par les hommes. Chants, combats de buffle, courses de chevaux sont également au programme.

La fête du Nouvel An Miao qui a lieu au début du dixième mois lunaire est un moment très important pour la communauté. Un défilé de jeunes filles et de femmes qui portent des costumes traditionnels, des spectacles de lusheng, ainsi que des manifestations identiques à la fête de lusheng comme des combats de buffles ou des danses sont organisés.

L’ethnie Zhuang

Le peuple Zhuang est la minorité la plus importante du pays. Il possède son propre langage. Traditionnellement les Zhuang sont monogames. Hommes et femmes subviennent aux besoins de la famille. Cependant, seul l'homme peut hériter.

Les femmes Zhuang sont très habiles de leurs mains et fabriquent différents objets. Elles tissent des étoffes qu'elles utilisent ensuite pour faire des vêtements. Les brocarts qu'elles fabriquent sont parmi les plus recherchés de Chine. Elles créent également les balles de soie brodées ou xiuqiu, emblème de l'amour et de la joie, qui sont faites de douze pétales représentant les douze mois de l'année.

Selon la tradition, lorsqu'une jeune fille lance la balle vers un jeune homme, c'est le signe qu'elle veut qu'il lui fasse la cour. Passionnés de chants, les jeunes organisent durant les vacances, les fêtes ou les funérailles, de Gexu ou fête des chants. Parés de leurs plus beaux costumes, les jeunes chantent en espérant trouver leur moitié.

Parmi les célébrations les plus typiques figure la fête des fantômes qui a lieu le 14e jour du 7e mois lunaire. Elle est faite pour rendre hommage aux défunts et aux ancêtres. Des offrandes constituées de canard, de riz et de Ciba - du gâteau de riz gluant - sont réalisées avant de partager un dîner en famille.

La fête des chants est célébrée le troisième jour du troisième mois lunaire. Dédié à une courageuse chanteuse Zhuang, c'est une autre occasion de trouver l'élu de son coeur. Les adultes se lancent des défis en chantant.

L’ethnie Dong

Avec ses coutumes et son mode vie ancestral, le peuple Dong et ses deux millions d'individus possèdent une culture riche et unique. Une des traditions les plus remarquables des Dong est le mutlimarquage qui consiste à arracher des herbes et des plantes pour en faire une botte et à la déposer à un endroit bien précis pour faire passer un message de danger, d'amour ou de mépris.

Le deuxième jour du deuxième mois du calendrier lunaire est très important pour la communauté, un dragon qui peut porter chance ou malchance apparaît au-dessus des eaux selon la croyance locale. Pour avoir de bonnes récoltes, des offrandes sont faites au gnome de l’agriculture vivant sous les ponts lors de pique-nique.

Des fêtes typiques du peuple Dong sont célébrées tout au long de l'année. Le Nouvel An Dong a lieu du premier au onzième jour du onzième mois lunaire. Les fêtes signent la fin des récoltes et sont une occasion pour les villageois de s'amuser après une année bien remplie. Un banquet est dressé pour l'occasion. Un plat traditionnel rend hommage aux ancêtres, nommé « le plat froid » il est fait de tofu et de légumes marinés refroidis.

Lors de la fête de la nouvelle récolte, des offrandes sont présentées aux esprits pour célébrer la première récolte de riz. Tout le village danse et chante avant de se retrouver autour d'un festin. La fête de sœurs célébrée pour sa part le 8e jour du 4e mois du calendrier lunaire est l'occasion pour les femmes mariées de retourner chez leurs mères et leurs sœurs célibataires et de profiter de l'occasion pour passer du temps ensemble. Loisirs préférés des Dong, le combat de taureau anime toutes les festivités. Néanmoins, le festival taurin qui a lieu le jour du Hai est un moment consacré uniquement à ce divertissement.

L’ethnie Yao

Le peuple Yao, majoritairement agriculteur, compte plus de deux millions individus installés dans des régions montagneuses comme le Guizhou. Les Yao possèdent leur propre langue, mais égalent différents dialectes. Ils maîtrisent aussi les idéogrammes chinois. En contact depuis des lustres avec les autres minorités ainsi que les Han, ils maîtrisent parfaitement le chinois et même le zhuang et le miao.

Leurs aliments de base sont le riz, le maïs, la patate douce. Ils sont friands du

vin de riz sucré. Mais des spécialités étonnantes comme le thé à l'huile ou youcha, une sorte de soupe à base de feuilles de thé frites agrémentées de condiments et d'autres produits tels que des haricots frits, des arachides, est aussi très appréciée.

Dans la culture yao, le respect des ainés est très important. Dans la rue, si un Yao croise une personne âgée, il la salue et s'écarte pour la laisser passer. S'il est à cheval, il doit impérativement descendre de sa monture. Les meilleures places et les plus beaux morceaux leur sont réservés et il est formellement interdit de prononcer leur nom, de dire des grossièretés ou de croiser les jambes en leur présence.

Plusieurs fêtes rythment la vie des Yao. La plus importante est celle de Panwang. Elle célèbre la lutte des ancêtres Yao contre l’oppression des seigneurs. Au cours de la commémoration, les Yao remercient Dieu d'avoir réalisé leurs souhaits. Elle se déroule le 16e jour du 10e mois du calendrier Yao et elle a lieu tous les trois ou cinq ans selon la récolte, l'état de santé des individus et du bétail.

Durant la célébration, un maître de cérémonie prie et chante pour distraire la divinité tandis que les autres membres de la communauté réalisent la « danse de longs tambours » pour demander au dieu de les protéger.

Une autre célébration très importante pour les Yao a lieu le 29e jour du cinquième mois lunaire. Il s'agit de la fête du Danu qui veut dire « ne jamais oublier ». Elle marque l’anniversaire de la naissance de Zuniang un ancêtre des Yao. Durant la fête, ils nettoient leurs habitations et toutes les rues du village. Ensuite, du vin, du riz gluant ou du poulet sont offerts à Zuniang. Les jeunes jouent d'un grand tambour, des prières sont faites pour avoir une bonne récolte et une vie comblée de bonheur. Des chants traditionnels accompagnés de danses sont ensuite exécutés.

L’ethnie Shui

Le peuple Shui est constitué d'environ 350 000 individus. Il possède sa propre langue et sa propre écriture même si pour la plupart, les Shui utilisent le chinois pour communiquer entre eux.

Ils sont peu disposés à la culture des légumes. Ils portent cependant une attention particulière à la plantation du riz, la pêche et à l'élevage. Parmi leurs plats traditionnels figure une soupe aigre consommée tout au long de l'année. Elle est constituée d'un peu de légumes, de piments, des poissons, des crevettes et des os de porc et de bœuf. Le jiuqian, une boisson alcoolisée est aussi largement appréciée.

Traditionnellement leur habitation possède des pièces en nombre impair. Disposer d'une maison avec des pièces en nombre pair est interdit.

Le peuple Shui est divisé en clans qui peut posséder son propre son cimetière, ses forêts et ses montagnes, ses pâturages et ses sources d'eau. Les hommes s'occupent du bétail, des récoltes, de labourer les champs et d'épandre le fumier. Les femmes doivent s’atteler aux taches ménagères, à entretenir les champs et à semer le riz. Tous les membres d'un même clan obéissent ainsi aux mêmes règles.

Le peuple Shui possède un calendrier fait de 12 mois et de quatre saisons, jalonné de fêtes et de célébrations. La plus importante est celle du Duan qui a lieu entre le mois d'août et celui de septembre. Sa date peut varier en fonction de la famille ou du village. Elle peut ainsi s'étaler sur 49 jours faisant de la fête du Duan, la plus longue du monde durant laquelle les Shui procèdent à la célébration des récoltes ainsi que la nouvelle année. Les Shui procèdent à des sacrifices assistent à des courses de chevaux, chantent et dansent. Ils dégustent ensuite un plat à base de poisson, symbole de leurs ancêtres.

L’ethnie Yi

Avec plus de 7 millions d'individus, le peuple Yi affectionne tout particulièrement les zones montagneuses. Il possède son propre langage écrit et parlé avec six dialectes.

Le maïs, le sarrasin et la pomme de terre constituent la base de leur alimentation. Les viandes comme le bœuf, le porc, le mouton ou le poulet sont très appréciées. Cependant, il leur est formellement interdit de manger du chien, du cheval, du serpent et de la grenouille. Le palais des Yi est habitué à des saveurs aigres ou épicées. L'alcool tient une place très importante dans leur alimentation, en effet le Zhuanzhuanjiu consiste à boire de l’alcool à tour de rôle dans un bol jusqu'à ce que ce dernier soit vide.

Le Tiaocai est une tradition de Yi. Il signifie danser pendant le service des plats. Des chorégraphies sont exécutées au son des tambours et des clarinettes par les danseurs tout en portant les mets pour les servir aux invités.

La célébration la plus importante de l'ethnie Yi, débute le 24e jour du 6e mois du calendrier lunaire chinois et dure trois jours. À la nuit tombée de la nuit, le feu sacré est allumé dans le village. Tout en récitant des prières, des torches sont allumées à partir de ce feu et sont distribuées aux villageois par le Bimo, un genre de prêtre Yi. Les Yi défilent dans leur village, tournent autour de leurs maisons et finissent leur procession au niveau des champs où ils vont chasser les mauvais esprits. Restées au village, les jeunes femmes chantent et dansent autour de torches géantes.

 

A propos de l'auteur: Emma Cruz
Avant, j'étais journaliste, mais après j'ai consacré  une grande partie de ma vie à visiter les quatre coins du monde. Je ne m'en passe plus actuellement et notamment pour le futur. J'ai fait pas mal de route jusqu'à maintenant. Et ces découvertes, je vous les partage afin que vous puissiez être bien préparé avant d'entreprendre votre escapade lointaine.  Alors, soyez prêts à découvrir le monde et n'oubliez pas de partager vos avis ou vos commentaires.
  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES